Representation nationale

Les Institutions de Recherche

Vidéothèque

An I du rétablissement des relations Chine-Burkina : Un séminaire autour de trois thèmes pour faire le bilan

DSC 0571 31Le Pr Alkassoum MAÏGA, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a présidé la cérémonie d’ouverture du séminaire international sur les relations sino-africaines organisé par l’Université Ouaga II et l’ambassade de Chine le mardi 14 mai 2019 à Ouagadougou.

Trois panels ont meublé les réflexions sur le bilan du premier anniversaire du rétablissement des relations sino-burkinabè. Ils ont été animés par d’éminentes personnalités et des universitaires. Il s’est agi de :
Panel 1 : « une année après le rétablissement des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine : quel bilan ? Quelles perspectives ? », est animé par Mélégué Traoré, ancien diplomate ; Ambroise Kafando, directeur général de la coopération ; Karim Démé, ancien point focal de la Chine au Burkina et Xu Fei, conseiller politique de l’ambassade de Chine.DSC 0543 21Panel 2 : « les relations Chine-Afrique : enjeux politique et diplomatiques », animé par le Pr Basile Guissou, ancien ministre ; Daouda Bitié, diplomate ; Zhang Guoqing, ancien ambassadeur de la Chine au Mali et en Côte d’Ivoire et Xu Weizhong, directeur de l’Institut des études de l’Asie de l’Ouest et de l’Afrique à l’Académie des relations internationales contemporaines
Panel 3 : « la nouvelle initiative chinoise ‘’Ceinture et Route de la soie’’ : opportunités et défis pour l’Afrique » est animé par le Pr Idrissa Ouédraogo, professeur en économie à l’Université Ouaga 2 ; le Pr Clément Kouakou, professeur en économie à l’Université Félix-Houphouët-Boigny et Li Dan, directeur de l’Institut des études africaines à l’Institut de diplomatieDSC 0542 21
DSC 05941Pour l’ambassadeur de la République de Chine au Burkina Faso, Li Jian, son pays s’investit dans le secteur de l’agriculture, des infrastructures, de l’énergie, de l’éducation et dans le secteur de la santé. Les échanges commerciaux entre son pays et le Burkina ont atteint 318 millions de dollars, soit une hausse de 56%. L’exportation des produits burkinabè vers les marchés chinois est en hausse de 365%, soit plus de 100 millions de dollars. A ajouté la diplomate. 
DSC 06191Le Pr Alkassoum MAÏGA a, dans son allocution, rappelé que le Burkina et la Chine ont fait partie du bloc des Non-alignés pendant la Guerre froide. L’amitié renouvelée avec la Chine sonne donc le retour à la norme. Il ne manque pas de saluer les actions posées par la Chine au Burkina Faso, notamment dans le domaine de l’éducation, en si peu de temps. « Notre ministère est très heureux du fait que l’amitié soit renouvelée entre les deux pays. Je profite pour demander que les panelistes … fassent un diagnostic de la situation afin de nous permettre d’avoir les tremplins nécessaires pour lancer de façon optimale cette coopération », a souligné le Ministre.DSC 0622 21
Avant de déclarer l’ouverture du séminaire, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a émis le souhait que les réflexions qui seront menées au séminaire, sortent des recommandations fortes qui vont renforcer l’amitié entre les deux pays.

DCPM/MESRSI