Representation nationale

Les Institutions de Recherche

Vidéothèque

Centre universitaire polytechnique de Banfora Lancement officiel des activités pédagogiques

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Professeur Alakassoum MAIGA, a procédé, le 2 février 2019, au lancement officiel des activités pédagogiques du Centre universitaire polytechnique (CUP) de Banfora. L’activité a regroupé d’imminentes personnalités du monde universitaire et de la Région des Cascades.

 Après Dori, le 7 janvier 2019, c’est Banfora qui voit les activités pédagogiques de son CUP officiellement lancées par le ministre en charge de l’enseignement supérieur. L’activité a eu lieu dans la salle de conférence du Conseil régional des Cascades, en présence de Madame la Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, chargé de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Madame Madiara SAGNON née TOU, des plus hautes autorités administratives, coutumières et religieuses de la région. Les deux membres du gouvernement avaient à leurs côtés le directeur de Cabinet du MESRSI, Théophile TENKODOGO, les présidents des universités Ouaga 1 Pr Joseph KI-ZERBO, Ouaga 2, Nazi BONI, et des chercheurs du Centre national de la Recherche scientifique et technologique. Les forces vives de la région sont venues massivement assister à la cérémonie, traduisant ainsi leur satisfaction et témoignant du soutien indéfectible qu’elles apportent au centre universitaire. 

Créé par décret N°2018-1135/PRES/PM/MESRSI/MINEFID du 19 décembre 2018 portant création des centres universitaires polytechniques de Banfora et de Manga, le CUP de Banfora offre des formations en Lettres modernes, en Droit et en Mathématiques-Physique-Chimie-Informatique à environ 300 étudiants recrutés au titre de la présente année académique. Des filières d’enseignement technique, notamment l’Agronomie, le Tourisme et l’Hôtellerie viendront en réponse au besoin en ressources humaines qualifiées dans cette région spécifiquement tournée vers le secteur industriel et la production agricole, autant il est vrai que la ville de Banfora porte fièrement cet autre nom de baptême : « Cité du paysan noir ». En attendant, dès la rentrée prochaine, l’Institut de Médecine y ouvrira ses portes pour satisfaire les nombreuses demandes dans cette formation.

CUP 4

Le Centre universitaire polytechnique de Banfora est dirigé par un chargé de mission, en l’occurrence le Dr Longin SOME, Enseignant chercheur initialement en service à l’Université Nazi BONI, du reste, université de rattachement du CUP de Banfara.

La création des CUP est à inscrire dans la volonté des plus hautes autorités du pays de rapprocher les structures d’enseignement supérieur des apprenants tout en décongestionnant les grandes universités que sont celles de Ouagadougou, Koudougou et Bobo-Dioulasso. Face à ce défi, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a mis en place un plan d’ouvertures d’universités publiques dans toutes les treize régions du pays. Chaque université régionale propose des formations en adéquation avec les besoins socio-culturels et économiques de la région qui l’accueille.

Les centres universitaires polytechniques sont rattachés à des universités-mères qui les accompagnent au cours des premières années de fonctionnement. Ces centres, ainsi épaulés, mettent progressivement en place les structures et les mécanismes indispensables au bon fonctionnement de l’institution avant de bénéficier, au bout de quelques années, d’une autonomisation. 

Cette activité, deuxième du genre en 2019, déjà, intervient après le lancement, le 7 janvier 2019 du CUP de Dori. Et l’on assistera, dans les tous prochains jours, à la tenue du même type d’activité à Tenkodogo, dans la région du Centre-Est. Resteront à lancer, dans les mois à venir, les activités académiques des CUP de Manga et de Ziniaré.

Direction de la Communication et de la Presse ministérielle / MESRSI