Representation nationale

Les Institutions de Recherche

Vidéothèque

Visite de chantiers de SAPEP Burkina : le ministre MAÏGA satisfait des résultats

SAPEP2Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum MAÏGA a effectué une visite des sites de travaux de recherche-accompagnement mis en œuvre par le Programme d’Amélioration de la Productivité Agricole des petits Exploitants pour l’Afrique Sub-Saharienne (SAPEP-Burkina) dans les localités de Nariou, Sabou, et Saria le jeudi 4 octobre 2018. Il était accompagné du Secrétaire d’Etat chargé de la recherche scientifique et de l’innovation, Urbain COULIDIATI.

Une parcelle de démonstration de 20 hectares de riz, une parcelle de démonstration de sorgho locale et une parcelle de recherche accompagnement sur la thématique de la gestion intégrée de la fertilité des sols. Voici ce qui a constitué l’objet de la visite du ministre Alkassoum MAÏGA des sites du programme SAPEP.

A chaque étape de la visite le ministre a échangé avec les différents acteurs que sont les encadreurs techniques et les producteurs.

Il a invité les producteurs à suivre les itinéraires techniques indiqués par les chercheurs et les techniciens. Le ministre s’est également engagé à accompagner les producteurs et productrices intervenant dans le cadre du projet.

SAPEP4

Le ministre a exprimé sa satisfaction pour les différents chantiers visités et a salué le projet SAPEP pour ces résultas. 

A l’issu de la visite, le Pr MAÏGA a longuement échangé avec les chercheurs de la station de Saria. Pour lui, les chercheurs abattent un énorme travail à travers la mise au point de technologies permettant d’améliorer les conditions de vie des paysans et de la population en général.

A cet effet, il a les a invités à plus d’ardeur et d’engagement dans le travail.

Quant aux acteurs de la station de Saria, ils n’ont pas manqué de relever les difficultés rencontrées au sein de la station.

Il faut que le programme SAPEP Burkina a été approuvé en juillet 2012 et vise à contribuer de façon significative à l’augmentation de la productivité des systèmes de production chez 90 000 ménages de petits exploitants au Burkina Faso.

DCPM/MESRSI